jeudi 29 juin 2017

Mini vacherins à la vanille & coulis de framboise

Après avoir monté les vacherins, j'aurai dû les remettre un peu au congélateur pour que la glace se solidifie à nouveau mais je n'ai pas eu la force de résister ... Deux, trois photos et hop ! En effet,  je les ai montés le jour où il a fait le plus chaud : 37° dans la cuisine. (j'avais prévu la glace et les meringues en amont, je n'aurais pas allumé le four pour un empire !). Forcément, on a envie de glace dans ces cas-là.












Ingrédients
Framboises fraîches ou surgelées
Sucre glace








La veille ou plusieurs jours avant, préparer la glace à la vanille  et avec les blancs restants, façonner les meringues.  Avant de mettre la glace au congélateur, la débarrasser dans un bac rectangulaire, cela permettra de couper de belles tranches.  



Pour les meringues, former des zigzags sur une plaque recouverte de papier sulfurisé avec une poche à douille cannelée et enfourner comme à l'accoutumée. Dans les interstices, j'ai terminé le contenu de la poche en formant de petites billes qui serviront à décorer les coupelles de fruits, ultérieurement. 



Le jour même, préparer le coulis et le filtrer. Au moment de servir, monter les vacherins en intercalant de la glace à la vanille entre 2 meringues. Décorer de quelques framboises et savourer avec le coulis. Poudrer éventuellement le tout de sucre glace. 


mercredi 28 juin 2017

Streusel aux abricots

J'ai déjà publié une recette de streusel aux abricots, mais dans une version plus épaisse. Cette fois, j'ai réalisé deux tartes moyennes, en doublant donc la quantité d'abricots. Il faut savoir que plus les abricots cuisent, plus, ils deviennent acidulés et savoureux. Bien respecter le temps de cuisson et surtout ajouter le streusel en court de cuisson et non pas tout de suite. 











Pâte :
150 g de farine
150 g de sucre
3 oeufs 
150 g de beurre tempéré
1 cc de levure chimique
1 sachet de sucre vanillé
1/2 zeste de citron
1 pincée de sel
1 kg d'abricots
Streusel : 
175 g de farine
100 g de beurre
100 g de sucre cristal
1 sachet de sucre vanillé








Pâte : Battre les œufs entiers avec le sel et le sucre au fouet électrique jusqu’à ce que le mélange blanchisse et devienne mousseux. Incorporer alors la farine et la levure sans insister puis le beurre ramolli. 



Étaler cette pâte dans les moules beurrés recouverts d'un disque de de papier sulfurisé au fond. Couper les abricots en quatre et les répartir sur la pâte. Enfourner 15 min à four préchauffé à 180°. 





Streusel : Mélanger la farine et les sucres puis ajouter le beurre moyennement ferme : frotter les ingrédients entre les mains pour obtenir un sable grossier (j'utilise la feuille du robot). 



Au bout de 15 min, le gâteau est levé mais pas encore cuit, le recouvrir alors uniformément du streusel et poursuivre la cuisson 25 min. Laisser refroidir et poudrer éventuellement de sucre glace. 


mardi 27 juin 2017

Baba ghanouj ou moutabal

Cette crème d'aubergine à la tahina est une entrée qui fait partie des mezze libanais, l'un des hors d'oeuvre préférés au Moyen-Orient. J'en prépare moins souvent que le caviar d'aubergine car c'est plus riche mais surtout parce que je ne sais pas m'arrêter : j'ai englouti la moitié du pot en trois secondes ....










Ingrédients
3 aubergines moyennes
2 gousses d'ail 
2 cs bombées de tahina
2 cs d'huile d'olive
1/2 jus de citron
Sel, poivre
Paprika

















Faire griller les aubergines de tous côtés au four pendant 20 min environ pour que la peau noircisse. C'est le léger petit goût de cramé qui va donner sa saveur caractéristique au baba ghanouj. Retirer la peau et laisser égoutter la pulpe. Dans un mixeur, mettre la pulpe, l'ail, le jus de citron, la tahina, l'huile d'olive, du sel et du poivre. Broyer pour obtenir une crème. Verser dans un bol, saupoudrer éventuellement de paprika et servir avec de la pita qui sort du four ...

lundi 26 juin 2017

Panzanella

La panzanella est une salade comme son nom l'indique à base de pain, que l'on trouve en Toscane. Autant de recettes que de familles et celle que j'ai goûtée à Regello était composée de poivrons, d'anchois et de pain grillé, réhaussée par une vinaigrette à base de jus de tomate, d'huile d'olive et de vinaigre de vin. Voici ma version. Il est préférable d'utiliser de bonnes olives noires mais je n'en avais plus. 







Ingrédients
3 tomates
3 poivrons
5 anchois
1 oignon rouge
1 gousse d'ail frais
Olives
100 g de pain de campagne rassis
Câpres
Vinaigre de vin
Basilic frais
Sel, poivre














Faire griller les poivrons au four jusqu'à ce que leur peau noircisse et boursoufle.



Couper le pain en petits cubes, les arroser de 2 cs d'huile d'olive et les dorer légèrement sous le gril. Peler les poivrons ainsi que les tomates. 



Disposer sur le plat de service, les tomates coupées, les poivrons détaillés en lanières, les anchois, les olives et les câpres, l'ail écrasé et l'oignon coupé (oublié sur la photo mais pas dans la liste des ingrédients), verser la vinaigrette, ajouter les feuilles de basilic ainsi que les croûtons.  
                              
Billet réalisé en partenariat avec la  maison Nicolas Alziari.

dimanche 25 juin 2017

Quiche à la pâte filo, scamorza fumée & tomates cerises

Après les beureks, il m'est resté des feuilles de pâte filo que j'ai utilisées en guise de pâte pour une quiche. Doré et croustillant à souhait. 















Pour un moule de 34 cm 
4 feuilles de pâte filo
12 tomates cerises
100 g de scamorza fumée
20 cl de crème liquide allégée
3 œufs
Basilic et menthe
25 g de beurre fondu
Sel, poivre











Couper les feuilles en deux dans la largeur, pour obtenir des rectangles légèrement plus grands que la taille du moule. 



Beurrer au pinceau les feuilles une à une et chemiser le moule en les superposant. Bien nourrir les angles. Garnir de scamorza râpée, des herbes fines ciselées et des tomates. Verser dessus  le mélange crème et œufs bien assaisonné. Cuire 30 min dans le bas du four préchauffé à 180°.

Démouler à quatre mains. 

samedi 24 juin 2017

Mes recettes deviennent les vôtres

Et un petit récapitulatif très varié avec des recettes pour tous les goûts et touts les climats ! 



Rillettes de sardines à l'ail des ours, l'Oliverie de Marie-Odile

Feuilles de vignes farcies, l'Oliverie de Marie-Odile

Poulet rôti à la bergère, les carnets d'Anne-Geneviève



Lasagnes aux épinards, Enivrées par les odeurs de cuisine

Purée de courgette, version jaune pour les carnets d'Anne-Geneviève

La cuisine d'ici et d'ISCA: Oranais à la pâte levée feuilletée

                              Tarte à la rhubarbe meringuée, les carnets d'Anne-Geneviève


vendredi 23 juin 2017

Omelette aux cagouilles

Une recette de la Nonna, extrêmement appréciée à la maison, j'ai des dingues d'escargots. Pour moi, c'est le graal, car ça va m'éviter de préparer des escargots à la bourguignonne en plein mois d'août, spécialité réclamée depuis toujours par mes enfants au retour des divers camps (sans compter les rognons de bœuf à l'ancienne pour le lendemain).  Que voulez-vous, ils sont comme leur mère, ils aiment faire ripaille, ils raffolent de la cuisine canaille. 














Pour 5 personnes
2 douzaines d'escargots très gros
10 œufs
2 gousses d'ail frais
Beurre
Sel, poivre
Persil, ciboulette














Battre les œufs assaisonnés en omelette. Faire mousser le beurre dans une poêle bien chaude. Lorsqu'il est presque noisette, faire dorer les escargots avec l'ail écrasé, ils doivent devenir légèrement croustillants. 



Ajouter le persil et la ciboulette ciselés (c'est Pierre qui a voulu rajouter la ciboulette, son herbe préférée). Verser les œufs et cuire le tout sans cesser de remuer comme pour l'omelette à la Lyonnaise