samedi 21 avril 2018

Pommes de terre farcies au reste de pot-au-feu

Je suis toujours à la recherche de recettes qui accommodent un reste de pot-au-feu, alors quand j'ai repéré cette recette chez "Cooking Julia", je savais que tôt ou tard, je la réaliserais. 
















Pour 12 pommes de terre
250 g de reste de pot-au-feu
250 g de chair à saucisse
1 œuf
12 pommes de terre moyennes

40 cl de bouillon de pot-au-feu
1 belle échalote
1 grosse gousse d'ail
2 cs de persil 
Noisettes de beurre
Poivre










Hacher l'ail, le persil et l'échalote, ajouter la chair à saucisse puis le pot-au-feu grossièrement coupé. Poivrer et mixer sans insister en incorporant l'oeuf en dernier. 

Éplucher les pommes de terre, les creuser à l'aide d'une cuiller parisienne. Farcir les pommes de terre et les ranger dans un plat à gratin. 

Mouiller de bouillon, saupoudrer de chapelure et parsemer de noisettes de beurre. Enfourner pour 35 min à 180°.

vendredi 20 avril 2018

Mousseline de harengs marinés

Pour un apéritif avec une pointe d'originalité, j'aime prélever quelques harengs marinés afin de les préparer un peu comme du tarama. Tartinade ultra simple à réaliser pour un succès garanti !















Pour une petite terrine
125 g de harengs marinés
50 g de beurre 
1/2 oignon émincé de la marinade
1 belle tranche de pain anglais
1/2 jus de citron
Piment d'Espelette














Oter la croûte du pain de mie et mouiller la tranche avec un peu d’eau. Presser le pain entre les mains pour enlever l'excédent de liquide. Couper les harengs, bien les égoutter avec l'oignon émincé. Mixer le tout  avec le jus de citron et le beurre fondu. Assaisonner de piment d'Espelette (et surtout pas de sel). Servir avec du pain frais ou grillé.


mercredi 18 avril 2018

Un parfait au café pour la Saint-Parfait

Le nom de parfait qui, autrefois, s'appliquait exclusivement au parfait au café, est devenu l'appellation ordinaire des glaces préparées sans sorbetière. Le parfait est composé de pâte à bombe à un seul parfum. Cette pâte est à base de jaunes et de sirop de sucre que l'on monte au bain-marie afin d'obtenir un appareil homogène et aéré que l'on détend ensuite avec de la crème fouettée. Anciennement, on moulait les bombes en moules sphériques, d'où leur nom. Pour le service, on présente traditionnellement le parfait sur une serviette pliée posée sur un plat. Extrêmement onctueux.













Pâte à bombe
70 g de sucre
3 jaunes

1 oeuf entier
40 g d'eau
8 g de café lyophilisé
200 g de crème liquide entière
1 sachet de sucre vanillé










Appareil à bombeCuire le sucre et l'eau à 121° dans une petite casserole sans remuer. Pendant ce temps, disposer les oeufs dans un bol étroit, puis verser petit à petit le sirop chaud en mince filet tout en fouettant vigoureusement au fouet électrique.


Placer ce bol au bain-marie et fouetter jusqu'à 70°. Retirer du bain-marie et continuez de fouetter jusqu'à ce que le mélange refroidisse totalement. L'appareil à bombe a la même consistance qu'une pâte à génoise, avant l'ajout de farine. Parfumer avec le café mélangé à très peu d'eau chaude.


Monter la crème très froide en Chantilly puis incorporer cette dernière à la pâte à bombe. Verser le tout dans un moule à cake de 22 cm et réserver 3 h au frais. Démouler en plongeant le fond du moule quelques secondes dans l'eau chaude.


mardi 17 avril 2018

Asperges, sauce mousseline

L’asperge est un délice de printemps à ne pas manquer. Il paraît que les ménages français en consomment une seule botte par an. Faisons exploser les statistiques, c'est tellement bon ! 














Ingrédients
1 botte d'asperges blanches
Sauce mayonnaise
Ciboulette














Couper la base un peu plus ligneuse de 2 cm environ. Eplucher délicatement les tiges, à l'aide d'un rasoir à légumes, de la pointe vers le talon. Les rincer et les ficeler avant de les cuire 20 min à partir de la reprise de l'ébullition.  Démarrer la cuisson à froid pour éviter aux pointes de ramollir. Egoutter et présenter sur un linge, le tout accompagné de sauce mousseline. Cette dernière est une sauce mayonnaise allégée avec le blanc monté en neige et parfumée éventuellement de  ciboulette.




lundi 16 avril 2018

Sauté de porc au cidre

Un petit plat mijoté, c'est toujours agréable et c'est très facile à cuisiner. 











Ingrédients
1 filet mignon de porc 
2 échalotes
Huile d'olive
1/2 bouteille de cidre brut
1 livre de carottes
1 bouquet garni
1 cc de moutarde
10 cl de crème
Sel, poivre
Persil frais












Détailler le filet en gros cubes. Les rouler dans la farine, ôter l'excédent puis les faire revenir dans un peu d'huile chaude. Ajouter l'échalote ciselée puis lorsqu'elle est transparente, mouiller avec le cidre, assaisonner et incorporer le bouquet garni. Laisser mijoter 30 min. Cuire les carottes détaillées en sifflets à la vapeur et les ajouter à la marmite. Mélanger la moutarde à la crème, verser dans la marmite, parsemer de persil ciselé et servir avec des pâtes ou bien des légumes verts. 

dimanche 15 avril 2018

Tarte au chocolat & au caramel

L'équivalent d'un snickers géant à réserver à ceux qui aiment le sucré. Repérée chez Manue, cette recette a un méchant goût de "reviens-y" ! 











Pour une tarte rectangulaire
250 g de pâte sablée maison
1 noisette de beurre
80 g de cacahuètes non salées
Caramel au beurre salé

70 g de crème liquide entière
125 g de sucre
25 g de beurre 1/2 sel
1 pincée de fleur de sel
Garniture au chocolat
180 g de chocolat au lait
110 g de crème liquide entière








La veille au minimum, préparer la pâte sablée et la réserver au frais. Le lendemain, étaler la pâte entre deux feuilles de papier sulfurisé puis en chemiser le moule beurré. Piquer la pâte à la fourchette et recouvrir d'une feuille de papier au contact afin d'éviter que la pâte ne gonfle à la cuisson. 


Glisser dans le bas du four préchauffé à 180° pour une vingtaine de min. Ôter le papier et poursuivre la cuisson 5 min, la pâte doit être bien dorée. 


Laisser tiédir et démouler sur une grille. 


Pour le caramel au beurre salé, porter à ébullition dans une petite casserole la crème liquide et le beurre. D'autre part, chauffer le sucre à sec dans une poêle, en le versant au fur et à mesure pour obtenir un caramel bien doré. Décuire le caramel en ajoutant le beurre et la crème ainsi que la pincée de sel. Laisser refroidir. Etaler le caramel refroidi sur la tarte, répartir la majeure partie des cacahuètes légèrement torréfiées à la poêle. 


Terminer par la ganache : porter la crème liquide à ébullition et la verser sur le chocolat haché disposé dans un bol. Fouetter vigoureusement afin d'obtenir une ganache bien lisse. Verser la ganache sur le caramel, laisser raffermir légèrement puis saupoudrer des cacahuètes restantes, grossièrement concassées. Réserver au frais jusqu'au service.